Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compte- rendu de l’assemblée générale de l’ ADEPECE

28 Janvier 2011

 

 

L’Association de Défense Et de Protection de l’Environnement de la Commune d’Éveux a tenu son assemblée générale le 28 janvier à 20h 30 dans la salle de la mairie d’ Éveux.

L’ordre du jour prévoyait :

  • Présentation du projet de déviation de la RD 389 (Ancienne RN89)

  • Élection du bureau

  • Appel de candidatures

  • Présentation du rapport financier

  • Appel de cotisations

  • Questions et suggestions diverses.

 

M. le maire d’ÉVEUX n’a pu être présent mais était remplacé par cinq conseillers municipaux .

M. François BARADUC, conseiller général, vice-président du Conseil Général, participait à l’assemblée générale.

 

Monsieur GORGERET, président de l’ ADEPECE, a tout d’abord rendu hommage à Michel Garcia , membre du bureau de l’association dès ses débuts , qui nous a quittés en avril 2010 . Il a rappelé ensuite l’historique de l’association, association créée le 3 mars 1992 et dont l’action principale était centrée sur la déviation de la RN 89.

Nous rappelons notre action et notre soulagement à l’abandon du projet en janvier

2 000.

Courant 2010 nous apprenons que le projet est ressorti et nous avons un entretien avec le maire de la commune d’ Éveux qui nous apprend que le projet a été accepté à l ‘unanimité par la CCPA .

Nous sommes de nouveau mobilisés et déterminés à ne pas accepter n’importe quoi dans une zone fortement urbanisée tant au niveau de SAIN BEL que de L’ARBRESLE et d’ ÉVEUX .

On ne peut couper des communes avec des aménagements, sans respect de

l’ environnement . L’année 2011 ne sera- t- elle pas l’année de la concrétisation du Grenelle de l’environnement ?

Alors que la solution fond de vallée avait été formellement rejetée( fuseau qui avait le plus d’impact sur le bâti, le paysage, le cadre de vie , le patrimoine , les eaux superficielles ) voilà que le projet ressort avec la proposition d’un seul fuseau , en fond de vallée ....cela permettra de réaliser plus vite le projet  puisque moins de communes concernées .... et, paraît-il, un coût bien inférieur .

Monsieur GORGERET rappelle que nous avons eu un long entretien avec Monsieur GRIFFON, responsable technique à la maison du Rhône le mercredi 12 janvier . Monsieur GRIFFON nous a présenté le plan du projet et a affirmé sa volonté d’écouter et de relayer les problématiques afin que les populations soient acteurs du projet .

Nous parlons d’autres solutions et notamment du réaménagement de la route dite «   du Poirier «  ( D7) ; il faut réaliser une véritable déviation avec un contournement plus large permettant aux camions de rejoindre la zone industrielle sans passer en zone urbaine ( projet soutenu par Monsieur Mercier à l’époque) . En réalité, on ne veut pas multiplier les propositions de ce type pour ne pas affronter les municipalités et les associations de plusieurs communes.

Il nous affirme qu’aujourd’hui on veut se rapprocher des routes pilotes sur de nouvelles politiques de déplacement avec des déviations «  centre bourg » . On établira des navettes de rabattement sur les gares de l’ARBRESLE et de SAIN BEL pour éviter les voitures sur les routes.

Nous évoquons le problème des parkings et nous faisons remarquer qu’il serait , tout d’abord, plus judicieux de rabattre sur le Charpenay où l’espace ne manque pas ( parking et gare , encore très sous-employés, réalisés récemment avec un financement du Conseil Général)

Enfin Monsieur GORGERET fait remarquer que depuis l’abandon du projet des permis de construire ont été accordés, des aménagements conséquents de certaines maisons existantes ont été acceptés, des ventes se sont opérées sans information d’un possible projet de route .

On a même donné la possibilité de l’installation de l’atelier de maintenance de la SNCF dans la zone concernée.

 

Monsieur BARADUC a alors pris la parole, interrompu à plusieurs reprises par les habitants de la commune d’ Éveux soucieux de voir apporter une réponse précise à leurs interrogations et à leur inquiétude .

Monsieur BARADUC rappelle que la RN 89 est devenue la RD 389 . «  L’État, on a l’habitude, il ne fait rien «  nous dit- il .... le département, lui, a la volonté d’aboutir et le projet a été relancé à son initiative .

Après les élections de 2008, le projet a donc été réactivé . Des réflexions sur les transports routiers de notre secteur, de notre bassin, car on ne parle plus d’agglomération, mais de bassin de vie, ont été mises en place.

La solution tunnel a été écartée ( 150 millions d’euro avec péage) du fait de son coût . Elle n’a pas eu l’air de plaire, nous dit- il , aux maires et au Conseil Général .....

Il n’est pas possible de chiffrer les conséquences de la pollution sur la santé et la qualité de vie des habitants !

La déviation, selon Monsieur BARADUC doit passer le plus près possible de

l’actuelle ; elle concerne entre 12000 et 17 000 véhicules par jour , dont 900 camions.

 

Monsieur BARADUC propose une réunion de travail avec l’ ADEPECE .
L’ ADEPECE rappelle qu’elle veut qu’il y ait d’autres études réalisées , qu’on lui communique les relevés détaillés des trafics et des différents impacts .Elle affirme qu’il ne faut pas se précipiter et voir les retombées de l’ A89 .

On ne peut dépenser l’argent public, défigurer les paysages, ne pas respecter l’environnement et la qualité de vie des habitants dans la hâte...

Monsieur BARADUC , qui au départ de la discussion avait affirmé qu’il ne s’agissait que d’un tracé d’intention, qu’on ne savait pas si cela allait se faire, où cela allait passer avoue finalement que le tracé n’est pas loin du tracé définitif et que les propriétaires qui sont situés dans le fuseau peuvent contacter le département pour un éventuel rachat de leur propriété par le département . Les habitants peuvent s’adresser aux différentes municipalités pour de plus amples informations.

 

La parole est donnée aux habitants de la commune très en colère par rapport à ce projet ; ils font entendre leurs arguments avec beaucoup de réalisme, ce qui ne manque pas d’agacer Monsieur BARADUC . Ils mettent l’accent sur le non- respect des lois sur l’environnement, rappellent que l’on ignore totalement, avec un tel projet , le Grenelle de l’Environnement !

Ils avancent qu’il faut penser au futur, au développement durable et non raisonner comme par le passé .

On a construit un tram- train électrique pour limiter les pollutions ...et voilà qu’on installe une route avec 17 000 véhicules / jour minimum, et plus ...dans un proche avenir vu le développement immobilier inévitable attendu dans la vallée de la BRÉVENNE( les prix des terrains devenant attractifs) On fait aussi remarquer que plus on construit de routes plus on fait passer de voitures ... Pour soulager L’ARBRESLE, on se décharge sur la commune voisine !

En aucun cas on ne peut accepter que la commune d’ Éveux soit coupée de l’ ARBRESLE et de la gare par les accès existants, que l’accès au cimetière de l’ARBRESLE ne puisse s’opérer, que le patrimoine ( couvent de la Tourette, monument aux morts, château, église de l’ARBRESLE) ) soit défiguré, que des murs de soutènement et piliers de béton de 12 mètres dégradent l’entrée de la commune d’ Éveux .

On dit aussi qu’ il faut attendre l’impact de l’autoroute pour se déterminer . D’ailleurs quand les camions avaient été interdits de l’ARBRESLE du fait de travaux, la ville était déjà soulagée ....

Certes Éveux ne compte que 1000 habitants sur les 35 000 du bassin, certes ce n’est qu’une commune sur 18, certes ce ne sont que deux élus sur 47,mais il faut savoir convaincre et démontrer que le projet est une aberration.

 

Les deux interventions des représentants de la commune d’ÉVEUX n’ont convaincu personne ....Pas l’ombre d’une opposition au projet ni même une acceptation sous conditions ...Contrairement aux municipalités précédentes, aucun soutien manifeste. Sommes –nous vraiment entendus et défendus par nos élus ?

Nous procédons ensuite au rapport du budget ; en caisse : 1331 euro . nous rappelons que nous n’avons pas demandé de cotisation et avons renoncé à la subvention de la commune du fait que le projet avait été abandonné ; aujourd’hui nous proposons de cotiser à hauteur de 5 euro par adhérent. Beaucoup d’
Éveusiens ont adhéré à l’association et continuent de le faire, c’est pourquoi nous communiquerons le chiffre lors de la prochaine assemblée générale qui aura lieu courant mars .

Nous lançons un appel de candidatures ;  quatre personnes proposent de rejoindre le bureau : Monsieur Jean-Claude QU
ÉNIAT, Monsieur Olivier FARGES , Monsieur Jean-Claude LAFFORGUE et Monsieur Yves BEYNIÉ

 

Nouveau bureau

 

Président : M ; Roland GORGERET

Vice- Président : M. Pierre COLOMBIN

Secrétaire : Mme Gisele ROMAIN

Secrétaire adjoint : M. Marc BREUIL

Trésorier : M. Jean-Noël DEVAUX

Trésorier- adjoint : M. Jean-Claude QUÉNIAT ( nouveau membre du bureau remplaçant M. BAZANTAY , démissionnaire )

 

Adresse : 130 rue de la Comète

Éveux

Né le 30 avril 1947 à Plounerin ( 22)- nationalité française

 

Olivier FARGES et Yves BEYNIÉ font partie du bureau.


Nous remercions tous les habitants d’
Éveux par leur présence et leur soutien et nous clôturons l’assemblée à plus de minuit.

 

 

Le Président La secrétaire

Roland GORGERET G. ROMAIN

Tag(s) : #ADEPECE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :