Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mercredi douze Janvier, Rolland GORGERET , Marc BREUIL et Gisele ROMAIN ont rencontré Monsieur GRIFFON , à la maison du département à l’ ARBRESLE .Monsieur Griffon nous rappelle que, depuis trente ans le projet de déviation de l’ ARBRESLE SAIN BEL n’a pas abouti et que, après trente ans d’immobilisme , on entre dans une période où, devenu projet départemental, il va se concrétiser .

Nous faisons remarquer que lors des études précédentes plusieurs tracés avaient été proposés or aujourd’hui un seul est retenu.Nous aimerions donc savoir pourquoi les autres tracés ont été écartés. Monsieur GRIFFON ne répond pas à notre interrogation avançant les seuls arguments du coût ( 50 millions d’euros !)  et de la volonté de réaliser une route centre bourg pour être proche des parkings des deux gares de SAIN BEL let l’ ARBRESLE. On lui fait remarquer que la route passera à une centaine de mètres de l’ancienne, en pleine zone urbaine sur la commune d’EVEUX qui sera sans aucun doute intégrée à l’ ARBRESLE dans les années à venir .. Peut-on parler de déviation ?

Monsieur GRIFFON revient sur l’historique :

- le principe a été voté par le département à l’unanimité , fin 2009 ?

- Il a été présenté par Monsieur BARADUC à tous les maires du canton en 2010.

On peut regretter que le maire de sain Bel ( opposé dans les années précédentes au tracé fond de vallée) et le maire d’ EVEUX ( ( qui n’a pas agi dans la continuité des précédents) aient donné leur accord sur ce projet et sur une étude ne portant que sur un seul tracé .

- 2010-2014 phase administrative, enquête publique.

^2014-2016 études et dossiers de consultation des entreprises.

^2016-2018 travaux.

Le projet sera peaufiné au cours de l’année 2011.

Nous revenons sur l’abandon des autres tracés ou le choix d’autres solutions ( Route du Poirier- Passage au- dessus de Savigny) . Nous voulons bien accepter cette solution si on nous démontre qu’elle est la meilleure. Nous faisons observer, document à l’appui , que lors des études précédentes , c’était le tracé qui avait le plus d’impact sur l’environnement , le bâti et le patrimoine .

On lui fait remarquer que l’aménagement au niveau de la gare de l’ ARBRESLE , avec la construction du nouveau bâtiment , atelier de maintenance, le bâtiment d’aiguillage ... le coût sera vraisemblablement majoré . . Monsieur GRIFFON affirme qu’il n’a jamais réalisé de travaux avec dépassement.

Nous abordons ensuite les problèmes liés à l’environnement : en créant une nouvelle structure en milieu urbain .  les trois ronds- points prévus seront soumis aux ralentissements, aux bouchons , aux redémarrages de voitures et camions et donc à diverses pollutions .. Toute la commune d’EVEUX sera particulièrement touchée par les nuisances visuelles ( le mur ) sonores et atmosphériques du fait de la circulation des vents et de la situation en fond de vallée. . Monsieur GRIFFON en est particulièrement conscient.

Nous réaffirmons notre volonté d’être écoutés et Monsieur griffon réaffirme sa volonté d’écouter et de relayer les problématiques ; il souhaite que les populations soient acteurs du projet... ce à quoi nous faisons remarquer que le bandeau est déjà figé et que les autres solutions ont déjà été écartées .

Nous revenons sur l’aménagement de la route existante, celle du » Poirier « . Monsieur GRIFFON nous rétorque que s’il annonce cela aux communes concernées «  il se fait tuer «   . .Il affirme qu’aujourd’hui on veut se rapprocher des routes pilotes sur de nouvelles politiques de déplacement ( transport en commun ) . On est en train de mettre en place des navettes de rabattement pour éviter les voitures sur les routes .( on a déjà mis en place une navette de rabattement ( gare de l’ARBRESLE -Super U- Pontchonnière –Savigny ) ; on établira des navettes sur tout le secteur, nous dit-il .

La zone rouge sera respectée.

 

Monsieur GRIFFON nous concède que les contraintes environnementales sont loin d’être négligeables : EVEUX coupé, le cimetière, le monument aux morts .

Nous faisons remarquer que lorsque les voitures sortiront des parkings - tant de Sain Bel que de l’ARBRESLE – ( parkings d’ailleurs insuffisants actuellement) elles rejoindront un bouchon.
Nous faisons aussi remarquer que la déviation de l’ARBRESLE devrait s’inscrire dans un plan global A 89 ( Quel sera l’impact de l’autoroute sur la circulation dans l’ Arbresle-Sain Bel ?) et le COL ; Monsieur Griffon nous indique que le tracé d’intention du COL passera au nord de Anse, les Olmes, Sarcey pour rejoindre A89 Balbigny puis A72 Saint – Etienne ouest puis la vallée du Rhône en se captant sur Condrieux .

Nous observons que l’aménagement se fait au coup par coup et non dans une étude plus ample et plus complexe qui permettrait un coût global.

On fait aussi remarquer que le passage en centre -ville , sans concertation aux différents échelons décisionnaires et donc sans véritable cohérence, sans possibilité d’extension , ne prend pas en compte l’évolution du trafic ; Monsieur GRIFFON nous indique que depuis 2008 on assiste à une stabilisation du trafic ...ce n’est sans doute pas juste car du fait du coût de l’immobilier , on sera sans doute conduit, dans un avenir proche, à habiter de plus en plus loin

 

En résumé nous pouvons dire que le tracé fond de vallée est actuellement le seul étudié., que c’est une déviation urbaine ( oxymore ?) , en deux fois une voie ( et sans possibilité d’extension) , qu’il existe de sérieuses contraintes au niveau de la gare de l’ARBRESLE qui exigeront des murs de soutènement importants ( conséquence sur l’environnement ) .
Nous soulignons une nouvelle fois notre désaccord :

- C’est une déviation qui passe à 100 m du centre- ville, en milieu urbain .

- les pollutions visuelles, sonores, atmosphériques concernant la commune d’ seront exponentielles ... N’est-ce pas en contradiction avec les préoccupations environnementales actuelles ? N’est-ce pas en contradiction avec les lois européennes concernant l’écologie et l’environnement ?

-La commune d’EVEUX sera coupée en deux et isolée.

- L’impact sur le patrimoine est considérable.

 

 

Nous avons apprécié que Monsieur GRIFFON nous ait reçus, qu’ils nous aient informés de certains éléments mais nous nous avons le sentiment de ne pas avoir été écoutés, puisque les autres solutions ont été écartées et que le choix retenu est celui qui a le plus d’impact sur le bâti,le cadre de vie, le patrimoine et le paysages .

 

A.D.E.P.E.CE

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0