Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liste Jean-Jack Queyranne (PS/PRG)  Liste Laurent Wauquiez (Les Républicains/UDI/MoDem) Liste Christophe Boudot (Front National) Liste Jean-Charles Kohlhaas (EELV/PG/Nouvelle Donne/Ensemble!); Liste Cécile Cukierman (PC/MRC) Liste Gerbert Rambaud (Debout la France) Liste Chantal Gomez (LO) Liste Alain Fédele (UPR) Liste Eric Lafond (100% Citoyen)

 

 ADEPECE                                           

Association de Défense Et de Protection de l’Environnement  de la Commune d’Éveux

                                            

                                                               

                                                                                                                                                                           Éveux le 23-11- 2015

 

R .GORGERET                                                            Monsieur   XXXXX

184 allée des Balmes           

69210 Eveux

tel.06 80 37 65 61

 

Monsieur le Président,

 

Il y a seize ans, en 1999, le projet de déviation de la N 89 sur les communes de L’Arbresle et Sain-Bel était abandonné par l’état.

Le Conseil Général, sous la Présidence de Monsieur Michel Mercier et Madame Danielle Chuzeville a décidé la réouverture du dossier en 2010.

La « nouvelle » étude présentée, reprend le projet initial alors que les contextes économiques et urbanistiques ont fortement évolué. 

L’ADEPECE tient à préciser à nouveau que la seule hypothèse de fond de vallée envisagée à moins de deux cents mètres de la voie existante ne constitue pas une solution adaptée.

Après une concertation publique contestable, le Conseil Général a décidé en 2013 de limiter le projet à la seule déviation de la ville de L’Arbresle en écartant Sain-Bel,  avec des coûts annoncés très fluctuants.

Nous avons déjà précisé à de nombreuses reprises qu’il n’existe pas de « Solution miracle unique » de fond de vallée mais une multiplicité d’aménagements ponctuels pouvant résoudre les problèmes de circulation dans les centres villes de L’Arbresle et Sain-Bel et permettre ainsi le désenclavement de la vallée de la Brévenne.

Des modes opérationnels plus adaptés au respect de notre environnement, des habitants des communes et de l’économie locale peuvent être envisagés :

 

* Utilisation optimale du réseau ferré existant par les principales entreprises locales dont les carrières qui ont investi dans des plateformes pour livrer leur production par le rail plutôt que par la route.

* Développement du réseau ferré et du Tram-Train pour le déplacement des personnes sur la vallée de la Brévenne en direction de Sainte Foy L’Argentière avec une première étape à la Giraudière.

* Priorité aux  transports en commun conformément à l’AGENDA 21 permettant de ne plus asphyxier nos villes.

* Développement du covoiturage et autres modes de déplacements doux avec la création de parkings et aires de prise en charge :

* Réaménagement et amélioration du réseau routier existant grâce à la diversité de solutions performantes, simples à mettre en œuvre pour un coût raisonné.

- Liaison entre la D7 et la RD 389.

- Interdiction de circulation dans les communes de L’Arbresle et Sain-Bel pour les poids lourds de plus de 12 tonnes avec l’obligation d’emprunter l’A 89 comme Monsieur le Maire de L’Arbresle l’a déjà fait avec la RN 7.

- Création d’une nouvelle voie permettant de desservir la ZI de la Ponchonnière depuis la RN 7 en optimisant le coût de construction du futur barrage d’écrêtement des crues sur la Turdine en amont de L’Arbresle.

Nous pouvons déjà constater que la RD 19d  sur la commune d’Eveux remplit déjà un rôle de délestage du centre-ville de L’Arbresle avec le passage de plus de 10 000 véhicules par jour soit 50% du trafic actuel de la RD 389.

A l’heure des restrictions budgétaires il est important de rationaliser les investissements pouvant permettre le développement harmonieux de notre vallée.

L’ADEPECE, consciente des nouvelles attributions de compétences entre la Région et le nouveau Département du Rhône souhaite que la collaboration entre les différents interlocuteurs permette d’aboutir à un véritable rééquilibrage du réseau routier et ferré avec un développement durable et harmonieux de nos villes et de l’ensemble du bassin de la vallée de la Brévenne.

Nous restons convaincus que votre appui permettra l’émergence de véritables solutions respectueuses de notre environnement et de notre cadre de vie adaptées au développement de notre Vallée.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

 

 

Le Président

 

 

Roland GORGERET

Partager cet article

Repost 0